Carol Hughes appuie MétéoMédia devant le CRTC

Ottawa – Les gens d’Algoma-Manitoulin-Kapuskasing et de tout le Nord de l’Ontario ont besoin de prévisions météorologiques facilement accessibles et fiables. C’est pourquoi ils en sont venus à se fier à MétéoMédia, selon la députée Carol Hughes.

Mme Hughes a comparu devant le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) afin d’expliquer pourquoi la chaîne MétéoMédia doit continuer de faire partie des forfaits de câble de base offerts aux Canadiens.

La députée s’est concentrée sur les enjeux importants pour les habitants des collectivités rurales et du Nord, comme la nécessité de planifier leurs déplacements afin qu’ils soient sécuritaires.

« Dans le Nord, les routes qui nous séparent des grands centres urbains. Les habitants des collectivités rurales et du Nord dépendent souvent des voitures et, la plupart du temps, il n’y a pas de transport en commun dans les villes », a déclaré Mme Hughes. « Ainsi, la majorité des gens se déplacent par leurs propres moyens. Des prévisions météorologiques et des rapports sur les conditions routières de qualité leur permettent de le faire en toute sécurité. C’est particulièrement vrai en hiver. »

Mme Hughes a aussi informé la Commission que bon nombre de personnes âgées sont plus à l’aise avec la télévision qu’avec Internet pour obtenir de l’information météorologique.

« Les besoins des personnes âgées sont très différents de ceux des jeunes, qui sont beaucoup plus branchés sur les technologies modernes comme les téléphones intelligents », a expliqué Mme Hughes. « MétéoMédia est un outil important pour les personnes âgées. La chaîne leur permet de vérifier rapidement les conditions météorologiques, en tout temps et sous la forme qui leur convient. »

La députée a dit au CRTC que, dans certaines régions rurales du Canada, les gens qui veulent consulter les prévisions météorologiques sur Internet se butent parfois à des obstacles qui rendent la chose impossible.

« Il est également important de signaler que l’Internet n’est pas accessible partout dans cette partie de l’Ontario », a ajouté Mme Hughes. « S’il est vrai que la situation s’améliore, le service n’est toujours pas offert partout dans la circonscription, alors plusieurs ne peuvent pas compter sur l’Internet pour des prévisions météorologiques. »

Hughes a également parlé de nouvelles barrières qui pourraient réduire l’accès Internet et le service cellulaire dans les communautés qui ont déjà une couverture.

« Ont craint une augmentation de 50% à  700% sur des renouvellements de baux sur certaines infrastructures de transmission», a déclaré Hughes. « Cela aura des répercussions surtout sur les petites collectivités du Nord tel que Foleyet et plusieurs autres. Ces collectivités pourraient perdre leur service si les entreprises ne peuvent assumer ces dépenses. »

Mme Hughes a été la seule parlementaire à témoigner en personne en faveur de MétéoMédia, mais elle a signalé que tous les partis appuient le maintien de la chaîne dans le service de câble de base et que 34 autres députés se sont joints à elle pour écrire à la Commission à ce sujet.