CAROL HUGHES DEMANDE AU GOUVERNEMENT FÉDÉRAL DE FINANCER LES ÉQUIPES DE RECHERCHE ET DE SAUVETAGE EN MILIEU URBAIN À L’AIDE D’ÉQUIPEMENT LOURD

Ottawa – Le rapport final de la Commission d’enquête sur Elliot Lake contient une recommandation claire en vue d’améliorer la sécurité publique, mais le gouvernement préfère faire un cadeau préélectoral aux Canadiens les mieux nantis. C’est ce que pense la députée d’Algoma-Manitoulin-Kapuskasing, Carol Hughes.

Mercredi, à la Chambre des communes, Mme Hughes a mis le gouvernement au défi de rétablir le soutien financier accordé aux équipes de recherche et de sauvetage en milieu urbain à l’aide d’équipement lourd (RSMUEL). Ce financement a été éliminé dans le budget de 2012, quelques mois seulement avant l’effondrement du centre commercial Algo.

« Ce financement n’existe plus, car le gouvernement conservateur a complètement aboli le programme conjoint de protection civile, limitant peut-être ainsi la capacité d’intervention, voire même l’existence, des équipes, a déclaré Mme Hughes. Cette recommandation a été formulée deux ans après l’élimination du programme. Pourtant, on avait déjà signalé, au moment de ces compressions, que des fonds fédéraux étaient nécessaires pour appuyer et maintenir les équipes de RSMUEL. »

Mme Hughes fait allusion à une évaluation réalisée en 2007 par Sécurité publique Canada, selon laquelle les équipes de RSMUEL comptaient sur le financement fédéral et pourraient disparaître sans ces fonds. Le gouvernement estime toutefois que les municipalités et les provinces devraient payer pour ces équipes.

« Les équipes de RSMUEL interviennent dans des situations extraordinaires, comme nous l’avons vu à Elliot Lake, a indiqué Mme Hughes. Il y a seulement cinq équipes pour l’ensemble du Canada, et elles se rendent dans d’autres provinces au besoin. »

Selon le rapport de 2007 de Sécurité publique Canada, les provinces estiment que la recherche et le sauvetage à l’aide d’équipement lourd relèvent du gouvernement fédéral, et les municipalités régionales n’ont pas les fonds nécessaires pour entretenir des ressources de recherche et de sauvetage en milieu urbain à l’aide d’équipement lourd qui peuvent être déployées partout au pays, surtout lorsque cette capacité a été établie en grande partie à l’aide de fonds fédéraux.

« Nous savons très bien que le budget de 2012 prévoyait une foule de compressions faites à l’aveuglette par les conservateurs dans le but d’accumuler un excédent qui leur permettrait de se jeter dans les dépenses avant les élections, a déclaré Mme Hughes. Je suis convaincue que les Canadiens prendraient la bonne décision s’ils avaient à choisir entre des bonbons préélectoraux et les équipes de recherche et sauvetage à l’aide d’équipement lourd. »