Carol Hughes réclame des mesures relatives aux soins oculo-visuels

Ottawa – Selon la députée d’Algoma-Manitoulin-Kapuskasing, Carol Hughes, la santé visuelle ne devrait pas être tenue pour acquise. Mme Hughes défend en effet l’idée d’un cadre d’action pancanadien de santé et de soins oculo-visuels depuis qu’elle a participé l’an dernier à une rencontre avec des membres de l’Association canadienne des optométristes, au cours de laquelle elle a pu constater la nécessité de prendre action.

« J’étais étonnée d’apprendre les défis auxquelles plusieurs personnes se heurtent, plus particulièrement les enfants, et les lacunes dans les programmes visant à lutter contre ces difficultés », a déclaré Mme Hughes. « Il semblerait qu’il s’agit d’un enjeux où nous pouvons réellement faire des avancements avec un peu d’effort. »

Mme Hughes a remis des pétitions appuyant cette idée et a invité les autres députés à s’impliquer eux aussi.

« Même si j’ai présenté une motion, il s’agit d’une idée qui n’est pas réellement partisane » a‑t‑elle indiqué. « Je serais très heureuse que tous les députés appuient la motion pour que nous puissions adopter une politique qui, au bout du compte, aidera les enfants. »

La motion de Mme Hughes invite le gouvernement à travailler avec les provinces, les territoires, les communautés et les gouvernements autochtones ainsi que les organisations à but non lucratif de santé et de soins oculo-visuels en vue de créer un cadre d’action pancanadien de santé et de soins oculo-visuels.

« En ce moment, il y a beaucoup trop de lacunes, et ce sont surtout les enfants qui sont touchés puisqu’ils n’ont pas tous accès aux mêmes soins », a déclaré Mme Hughes. « Même le test de la vue, qui est pourtant une mesure simple, n’est pas offert à tous les enfants, ce qui peut faire en sorte que certains d’entre eux n’ont pas de diagnostic et ont donc de la difficulté à réussir à l’école. »

Le mois dernier, en tant que Vice-présidente de la Chambre des Communes, Mme Hughes a parrainé une activité spéciale de lecture et de jeu axée sur la vision pour renseigner les autres députés sur le sujet, en collaboration avec l’Association canadienne des optométristes.

« Cette activité éducative et amusante nous a permis de réunir les parlementaires avec des enfants aux prises avec divers troubles de la vision», a souligné Mme Hughes. « Certains enfants ont lu des livres écrits par des auteurs d’Algoma-Manitoulin-Kapuskasing. »

Les livres des auteurs d’Algoma-Manitoulin-Kapuskasing étaient In the Heart of Canada: The Story of Wawa, écrit par Ray MacDonell et illustré par Darlene Jordan Pfaff, et Gontran de Vilamir, écrit par Michèle LeBlanc, de Hearst.