Carol Hughes transmet au Parlement les préoccupations à propos de la télévision et des médias communautaires

Ottawa – Les préoccupations de ceux qui soutiennent la télévision et les médias communautaires ont été entendues au Parlement lorsque la députée d’Algoma-Manitoulin-Kapuskasing, Carol Hughes, a présenté une pétition passionnée à ce sujet.

« La concentration des médias et la convergence numérique ont fait en sorte que la télévision communautaire est encore plus importante et nécessaire », a déclaré Mme Hughes. « La Loi sur la radiodiffusion stipule que les éléments communautaires, privés et publics doivent se compléter les uns les autres. »

Mme Hughes affirme qu’à l’heure actuelle, trop de collectivités se retrouvent sans plateforme pour présenter du contenu local et pour développer les compétences des personnes intéressées en matière de médias.

« La politique du CRTC précise que le canal communautaire joue surtout un rôle de service public qui facilite l’expression locale grâce à un accès libre et ouvert aux membres de la collectivité », a rappelé  Mme Hughes. « Ces règlements sont assez simples, il incombe donc au gouvernement de créer des occasions aux endroits où elles n’existent pas. »

Mme Hughes précise que de nombreuses petites collectivités n’ont pas cette option et que même dans les grands centres, les services de nouvelles locales ont diminué. Elle ajoute que pour combler le vide, on met de plus en plus l’accent sur les services régionaux, voire nationaux. 

« Les signataires de cette pétition demandent au gouvernement de créer un réseau de centres médiatiques gérés par les collectivités », a indiqué Mme Hughes. « Ils croient que cela assurera la survie de la télévision communautaire et la disponibilité de médias locaux dans les régions qui ne sont pas desservies par des médias privés ou publics. Ils croient en outre que cela permettra à tous les Canadiens d’avoir accès à de la formation multiplateforme sur les compétences en matière de médias et la distribution de contenu dans l’économie numérique. »