Cercle de feu : C'est le temps de passer à l'action

OTTAWA – Pendant que les résidents du nord de l’Ontario attendant toujours le développement du Cercle de feu, le président du Conseil du Trésor tente de réduire les attentes en minimisant l’échec de son gouvernement à donner des résultats.

 Après les commentaires du président du Conseil du Trésor, la semaine dernière, la députée néo-démocrate Carol Hughes (Algoma—Manitoulin—Kapuskasing) a demandé au ministre des Ressources naturelles de défendre son collègue :

 Carol Hughes :

Le président du Conseil du Trésor est venu dans le nord de l’Ontario, la semaine dernière.

 Pour venir dire aux entreprises du Nord pourquoi il pensait que les conservateurs n’avaient pas à faire quoi que ce soit pour réaliser le potentiel du Cercle de feu.

 Les résidents et les communautés des Premières nations du nord de l’Ontario – déjà irrités par tous les retards – ne l’ont pas trouvé drôle.

 La Chambre de commerce de l’Ontario s’est dite perplexe des commentaires du ministre.

 Elle a d’ailleurs indiqué que les retards des conservateurs empêchaient la création de milliers d’emplois dans le nord de l’Ontario.

 Le ministre des Ressources naturelles est-il d’accord avec son collègue que les résidents du nord de l’Ontario devraient aller se faire voir ailleurs?

Caro Hughes:

Le président du Conseil du trésor, de passage dans le nord de l’Ontario, a dit que le gouvernement n’investira pas dans le projet du Cercle de feu. Les conditions économiques ne seraient pas réunies.

 La chambre de commerce de l’Ontario n’en revient pas, les explications du gouvernement ne tiennent pas la route.

 Le gouvernement devrait stimuler les opportunités de développement, pas les dénigrer.

 Les gens du nord de l’Ontario méritent le respect et des bons emplois. Le ministre va-t-il les appuyer?