La députée Hughes soulève des préoccupations à l’égard du transport lors d’une réunion de consultation du ministre

Ottawa – Les réseaux de transport qui desservent les collectivités nordiques et rurales ne peuvent pas être relayés au second plan selon la députée d’Algoma—Manitoulin—Kapuskasing, Carol Hughes.

Mme Hughes a soulevé ces préoccupations lors d’une réunion de consultation avec le secretaire parlementaire du ministre des Transports, faisant valoir que les mesures du ministère à l’égard du transport ont été axées sur les centres urbains au détriment des collectivités plus isolées.

« Le gouvernement a des plans pour le transport en milieu urbain, mais certains des besoins les plus pressants se font en fait sentir dans les plus petites collectivités, a déclaré Mme Hughes. Bon nombre de ces collectivités ne sont plus desservies par des autobus ou des trains, et rien n’indique un renversement de la tendance à la réduction ou à la perte de services. »

Mme Hughes a mentionné les difficultés éprouvées par les personnes, les entreprises et même ceux qui fournissent des soins de santé ou qui tentent d’y avoir accès dans les collectivités rurales et nordiques pour illustrer comment le manque de financement et de leadership, jumelé à la perte de services de transport par autobus et par train, est en train de créer un réseau disparate qui exclut complètement de nombreuses régions du Canada.

« Les entreprises et les fournisseurs de services médicaux qui comptaient sur les autobus pour le transport de marchandises et d’échantillons de laboratoire ont perdu cette option, a dénoncé Mme Hughes. La perte de service a aussi des répercussions injustes sur les aînés, les communautés autochtones et ceux qui n’ont pas accès à un véhicule. »

Mme Hughes a fait part des problèmes et des répercussions qui découlent de la cessation du service de transport offert par Greyhound dans de nombreuses collectivités.

« L’insuffisance de services dans de nombreuses régions du Canada fait ressortir la nécessité de mettre en place une stratégie nationale et complète en matière de transport, a ajouté Mme Hughes. Cela comprendrait des services de trains de passagers comme le Bear Train sur lequel travaillent la Première Nation crie de Missanabie et la Coalition des trains de passagers d’Algoma qui rétablirait les services de transport des passagers entre Sault Ste. Marie et Hearst. »

Mme Hughes a rappelé aux fonctionnaires de Transports Canada leur mandat qui consiste à servir l’intérêt public en favorisant un réseau de transport au Canada qui soit sûr et sécuritaire, efficace et respectueux de l’environnement. Elle a également avisé le gouvernement qu’il a un rôle à jouer pour faire en sorte que les options de transport dans les régions rurales et nordiques soient viables.

« Le gouvernement doit se rappeler qu’ils ont une responsabilité envers tous les Canadiens, a ajouté Mme Hughes. À l’heure actuelle, cela ne semble pas être leur priorité. »