La fête du Canada, témoin de tout ce que nous sommes

« Je ne suis ni bûcheron ni marchand de fourrures. Je ne vis pas dans un igloo, je ne mange pas de petit lard, et je ne possède pas de traîneau à chiens. Et je ne connais ni Pierre, ni Suzanne, ni Monique du Canada, bien que je ne doute pas qu’ils soient très, très gentils*. » Beaucoup d’entre vous se rappellent peut-être ces paroles tirées d’une publicité de bière diffusée en anglais en 2000, où « Joe Canada » affiche son patriotisme et sa fierté dans un discours passionné. Une chose qu’on peut dire à propos des Canadiens, c’est qu’il y en a probablement très peu qui ne seraient pas fiers de dire : « Je suis Canadien. » Toutefois, leurs raisons pour dire qu’ils sont fiers sont probablement extrêmement variées.

 La réalité, c’est qu’il n’y a qu’à descendre dans la rue pour trouver d’innombrables raisons d’aimer notre pays. Le Canada est l’un des pays les plus civilisés et respectés dans le monde, et ses habitants, d’un océan à l’autre, partagent généralement un fort sentiment d’appartenance. Certes, on s’amuse de la gentillesse exagérée des Canadiens, mais ce n’est pas vraiment une insulte. En fait, cela signifie que nous n’avons pas peur, lorsque nous voyageons, d’arborer le drapeau canadien ou de dire aux gens d’où nous venons. Cela signifie aussi que nous sommes parmi les voyageurs les plus acceptés du globe, peu importe où nous allons.

 Au Canada, une personne sur cinq est née à l’étranger. Sachant cela, on comprend pourquoi les Canadiens célèbrent et chérissent une mosaïque de cultures, et cette réalité fait de nous l’un des pays les plus accueillants du monde.

 Après le crépuscule, le 1er juillet, le ciel s’illuminera de feux d’artifice partout au pays. Cela dit, c’est le remarquable peuple canadien qui illumine quotidiennement notre pays, et il n’est pas difficile de dresser une liste des Canadiens les plus grands, les plus inspirants et les plus influents. Les sondages sur le sujet semblent toujours inclure des personnalités comme l’auteure et lauréate d’un prix Nobel Alice Munroe; l’athlète, le militant et le philanthrope Terry Fox; le héros de hockey Wayne Gretzky; l’astronaute et neurologue Roberta Bondar; le premier ministre et diplomate Lester B. Pearson; le premier ministre provincial et père de l’assurance-maladie Tommy Douglas; et l’inspirant chef du NPD, feu Jack Layton. Et ce ne sont là que quelques-uns d’entre eux. Votre liste différerait peut-être de la mienne et serait peut-être beaucoup plus longue ou plus courte, et on pourrait débattre longtemps à son sujet.

 

D’ailleurs, c’est là une autre caractéristique importante du Canada : nous avons de quoi être fiers de notre unité et de notre capacité de débattre d’une question sous tous ses angles. Nous sommes plus qu’un seul parti politique et qu’une idéologie unique. Les gens qui croient que Stephen Harper a appauvri le Canada sous-estiment la force de notre pays. De la même façon, ceux qui pensent que Justin Trudeau a fait renaître le Canada de ses cendres surestiment la contribution d’un seul politicien ou d’un seul parti à notre pays. En fait, nous devons nous rappeler que ce qui fonctionne, c’est de mettre l’équité à l’honneur et de ne pas céder à l’intolérance en période difficile.

 En cette fête du Canada, n’oubliez pas les nombreuses valeurs qui nous unissent. Comme Joe le disait : « Le Canada est le deuxième territoire en superficie, le berceau du hockey et la meilleure partie de l’Amérique du Nord!**. » Toutefois, nous sommes beaucoup plus que cela, aussi. BONNE FÊTE DU CANADA!

 Continuez de saluer vos voisins dans la rue, ne vous excusez pas de vous excuser, et passez une bonne fête du Canada!