Le CRTC est mis au courant des préoccupations des résidents du nord de l’Ontario

La longue fin de semaine de mai approche, marquant le début de la saison estivale où l’on fait du camping et du bateau et où l’on rend visite à nos amis et aux membres de notre famille. Pour bon nombre d’entre nous, avant même de prendre la route ou de prendre le large, souvent aussi avant d’envoyer nos enfants à l’école, nous regardons MétéoMédia pour connaître les prévisions quotidiennes ou hebdomadaires, les conditions maritimes et les conditions routières. Ce service nous sera-t-il toujours offert?

L’automne dernier,  Pelmorex Weather Networks a présenté une demande de renouvellement de sa licence pour une période de sept ans auprès du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) afin d’assurer la distribution continue des chaînes The Weather Network et MétéoMédia dans les services de câblodistribution de base. Toutefois, le CRTC se demande si MétéoMédia respecte les critères d’admissibilité pour la distribution dans le service de câblodistribution de base. 

Dans les collectivités nordiques et rurales, comme celles de la circonscription d’Algoma—Manitoulin—Kapuskasing, l’accès à des prévisions météorologiques précises et facilement disponibles est crucial. Qu’on pense aux avertissements de tempête hivernale ou d’inondations printanières et automnales  ou encore à l’affaissement de la chaussée, comme ce fut le cas sur les autoroutes 17 et 101 au cours des dernières années, les résidents du Nord comptent sur MétéoMédia pour leur donner rapidement l’heure juste sur les conditions météorologiques et routières. 

Nos inquiétudes relatives à la perte de ce service diffèrent énormément de celles des habitants des centres urbains, et c’est pour cette raison qu’il était essentiel de les soulever lors des audiences du CRTC sur ce sujet la semaine dernière. Le transport est notamment très différent dans les collectivités nordiques et dans les grands centres urbains. Les gens qui habitent au Nord n’ont pas accès à des services de transport en commun; ils doivent utiliser leur véhicule personnel pour se déplacer. Pour y parvenir en toute sécurité, ils ont besoin de prévisions et de bulletins sur les conditions routières fiables. Cela est encore plus vrai en hiver.

Les besoins uniques des aînés doivent aussi être pris en compte, puisqu’ils sont très différents de ceux des jeunes, qui utilisent davantage des appareils modernes, comme des téléphones intelligents. Le service de câblodistribution de base est un outil important qui permet aux aînés d’avoir accès rapidement aux conditions météorologiques en tout temps et dans le format qui leur convient.

De plus, les gens qui veulent adopter de nouvelles technologies et utiliser des services en ligne ne peuvent pas nécessairement le faire. Bon nombre de nos collectivités offrent encore un accès Internet limité ou déficient, et les services offerts sont dispendieux, peu fiables et obligent souvent les gens à choisir entre la télévision ou l’Internet.

Tandis que les prévisions et les conditions routières sont essentielles pendant l’hiver, elles sont tout aussi importantes pendant l’été, où des milliers de touristes se rendent dans nos villages, dont de nombreux plaisanciers. Ces derniers dépendent des prévisions maritimes précises fournies par MétéoMédia. Peu importe s’ils vont pêcher ou simplement sillonner un lac, ils ont besoin de prévisions exactes et fiables.  

La demande présentée par Pelmorex Weather Networks a reçu l’appui de plus de 13 000 Canadiens et de 35 députés de partout au pays provenant de tous les partis politiques, ce qui démontre à quel point le renouvellement de cette licence est essentiel. Il s’agit d’un sujet qui transcende les intérêts partisans. Il ne fait aucun doute que les gens de notre région et de notre circonscription dépendent des chaînes The Weather Network et MétéoMédia. Leur suppression du service de câblodistribution de base se ferait ressentir partout au pays, particulièrement dans les collectivités nordiques et rurales.