Le racisme nous empêche de progresser

Ottawa – Le coût du racisme dépasse largement les conséquences pour les personnes lorsqu’on inclut les nombreux résultats sociaux négatifs, selon la députée d’Algoma-Manitoulin-Kapuskasing, Mme Carol Hughes.

Elle a fait une déclaration à ce sujet à la Chambre des communes aujourd’hui pour souligner la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale.

« Malgré tous les progrès faits au Canada, nous avons encore beaucoup de chemin à faire pour lutter contre le racisme sous toutes ses formes, a déclaré Mme Hughes. En plus d’être cruel et injuste, le racisme a des impacts négatifs au niveau social, psychologique, physique et économique. »

Elle affirme que les problèmes causés par le racisme touchent quotidiennement de nombreux aspects de la vie de tant de personnes. Elle a également établi un lien entre cette journée et le racisme systémique à l’endroit des peuples autochtones au Canada, le qualifiant d’aspect regrettable de notre patrimoine.

« En cette année du 140e anniversaire de la Loi sur les Indiens, l’optimisme actuel doit être tempéré par une même dose de réalité, prétend Mme Hughes. Seul un véritable dialogue de nation à nation assurera la base de toute solution visant à corriger des erreurs historiques. »

Mme Hughes a demandé aux élus de donner le bon exemple, car ils représentent leurs collectivités et leurs régions dans l’exercice de leurs fonctions.

« En tant que représentants de nos collectivités et de nos régions, nous devons toujours nous mettre au défi de reconnaître la discrimination et le racisme sous ses nombreuses formes et nous efforcer de le combattre par notre travail, nos propos et nos actes. »